Harcèlement Moral Stop

Vous êtes sur la pageHMS - ARTICLES - ARCHIVES 2000 - ARTICLE #05

Le Parisien (22 Février 2000)

L'hypermarché fermé pour cause de harcèlement moral.

Un stress permanent chez les employés !

Depuis Samedi 16 heures, l'hypermarché Continent de Perpignan est fermé car ses 300 employés sont en grève illimitée. Seuls restent à leurs postes le personnel d'encadrement et les CDD. Pas suffisant pour faire tourner la boutique. Un mouvement social plutôt rare dans ce secteur et qui vise les méthodes de Continent à Perpignan, l'enseigne a pris la suite de son concurrent Auchan, il y a quelques mois, et les salariés se plaignent.
"Certaines personnes de l'encadrement nous traitent comme des moins que rien, lâche un employé. On dirait qu'ils ont des consignes à faire appliquer. Comme à l'armée. On nous pousse à bout et certains collègues ont été menacés. Travailler en hypermarché, ce n'est jamais une sinécure, mais il y a des limites. Là, ça devient humainement intolérable. On demande du respect".

Les organisations syndicales évoquent carrément un "harcèlement moral". Et si elles insistent au passage pour une revalorisation des salaires, elles attendent avant tout une prime d'humanité. "L'argent, c'est important mais ce n'est pas une fin en soi", commente Jean-Yves Phalip, délégué syndical CGT, payé près de 5 400 Francs pour 35 heures de travail.
"Actuellement, on n'a plus envie d'aller travailler. Il existe un stress permanent chez les employés qui pourrit les relations".
"Il faut toujours aller plus vite"
, poursuit-il, être plus rentable, sinon on se fait traiter de nuisible, d'incapable et j'en passe... La pression s'intensifie aussi quand il faut assurer le travail de collègues qui sont en congé ou en arrêt sans être remplacés.

Conséquence inévitable : En quelques mois, les accidents de travail et les arrêts maladie ont augmenté de près de 20% et la clientèle ressentie malaise. Une pétition a même été signée pour venir en aide au personnel qui demande également l'embauche d'une vingtaine de personnes, l'annulation des procédures de licenciement en cours ainsi que le respect des congés payés et de la vie privée de l'encadrement. "Parfois des cadres sont en effet rappelés à leur poste en pleine période de congés. C'est anormal", explique Jean-Yves Phalip.

Du côté de la direction, on se refusait hier à tout commentaire.

 

Site officiel de l'association de type loi 1901 : HMS - Harcèlement Moral Stop