Harcèlement Moral Stop

Vous êtes sur la pageHMS - ARTICLES - ARCHIVES 2001 - ARTICLE #03

Le Parisien (27 Février 2001)

Condamnation pour harcèlement.

Un chef d'entreprise vendéen a été condamné, hier, à deux ans de prison avec sursis et à 100 000 Francs (15 245 €) d'amende pour avoir harcelé moralement ses salariées.

Maxime Bonnet dirigeait l'entreprise de textile SEED à Cheffois, mise en liquidation judiciaire en 1999. Ses brimades quotidiennes (interdiction de sourire, de parler, de lever la tête, retenue sur salaire pour cinq minutes de retard...) avaient causé la dépression de nombreuses employées ce qui avait alerté un médecin du travail.

 

Site officiel de l'association de type loi 1901 : HMS - Harcèlement Moral Stop